Archives avril 2012

Une photo pro

lundi 16 avril 2012

Traduction professionnelle

Voilà deux ans et demi, inspirée par l’expérience de Sara (son billet sur la Marmite ici), je prenais la décision de faire faire des photos professionnelles.

Je n’aurais pas cru que le pas à franchir entre la décision et le passage à l’acte serait si long et si difficile !

J’étais convaincue, pourtant :

  • Pour une traductrice indépendante qui ne rencontre ses clients et prospects qu’une fois par an sur des salons dans le meilleur des cas, afficher sa photo sur Internet facilite l’instauration d’une relation personnelle.
  • J’ai la certitude que lorsque nous cherchons un partenaire commercial, la réaction émotionnelle inconsciente que suscite chez nous l’apparence physique d’un candidat joue un rôle dans notre choix, même s’il n’est pas déterminant. Ainsi, une photo de qualité aura, à mon humble avis, plus de chances d’amener le prospect à cliquer sur l’adresse de votre site, dont le sérieux et le professionnalisme emporteront sa décision d’achat. (Attention, le site doit aussi répondre à ses préoccupations de qualité et/ou de compétences, la photo ne fait pas tout.)
  • Sur LinkedIn, Viadeo, Twitter et Google+, dans les groupes professionnels de LinkedIn et Viadeo, je me suis rendu compte que je réagis aux photos des membres. Et spontanément, je n’ai pas très envie d’en savoir plus sur une personne qui n’a pas de photo.
  • Ensuite, les « photographiés » se classent en 2 catégories : ceux qui ont visiblement fait appel à un pro, et ceux qui ont pris une photo qui leur plaisait dans l’album familial.
  • Attention, je parle ici uniquement de travail. Que les membres de mon cercle Famille sur Google+ affichent la photo de leurs enfants et petits-enfants, cela ne me choque pas du tout, au contraire (je vois comme les petits grandissent). En revanche, un pro dont le profil LinkedIn montre une photo de son hamster me désarçonne et m’incite plutôt à me tourner vers quelqu’un d’autre.

Jusqu’ici, j’avais contourné le problème en affichant mon logo. C’est plus personnel que l’oeuf de Twitter, mais pour être reconnue, je sens que j’arrive au bout de son efficacité.

Pour différentes raisons, je ne vais pas pouvoir me déplacer aussi souvent que je le pensais pour rencontrer en personne mes clients, prospects et confrères.

Alors pour ne pas rester un e-mail de prospection anonyme parmi tant d’autres, j’ai sauté le pas et fait faire de vraies photos !

J’espère ainsi que lorsque les personnes qui m’ont assuré lors de notre rencontre avoir absolument besoin d’un traducteur professionnel spécialisé en orthopédie (par ici les robots) reverront mon visage au détour d’une discussion sur un réseau social quelconque, ils se souviendront. Et ils prendront les quelques minutes nécessaires pour aller s’assurer que j’ai bien les compétences qu’ils recherchent, ou ils me rappelleront.

Et comme pour un travail de qualité, il vaut toujours mieux faire appel à un pro, j’ai cherché un photographe professionnel. J’en ai trouvé plusieurs dans ma région, mais je n’étais pas convaincue par leur book, j’avais peur qu’ils ne comprennent pas ce que je recherchais. Et puis je suis tombée sur Richard Malbrunot. J’ai parcouru son site et vraiment aimé ses portraits.

Lorsque je l’ai appelé, il s’est montré très disponible, a répondu clairement à toutes mes questions au téléphone, a très bien compris de quoi j’avais besoin et on a pris rendez-vous. Chez moi. Parce que c’est lui qui se déplace. La séance qui devait durer une heure en a plutôt pris presque deux, nous avons vraiment pris notre temps.

Lorsqu’il est arrivé, Richard avait déjà réfléchi à des poses particulières compte tenu de mon activité, j’ai apprécié cette idée. Je lui ai montré des photos de pros qui me plaisaient, on a fait des essais, des prises de vue à l’intérieur et dehors. Je l’ai trouvé très professionnel, parce qu’il a dû sentir que je manquais d’idées et m’a très bien dirigée. Cependant, tout au long de la séance, je l’ai senti très à l’écoute de ce qui pouvait me plaire.

Au total, j’ai 85 photos en stock et pour l’instant, j’ai choisi celle-ci comme photo de profil.

Pour conclure, si ma trombine vous plaît telle qu’il l’a traitée, si vous voulez vous offrir ses services et ses conseils pour professionnaliser votre identité visuelle sur Internet, n’hésitez pas à le contacter !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...