Archives de la catégorie ‘Boîte à outils’

Convertir un glossaire Excel en base MultiTerm

Mercredi 30 avril 2014

Vous êtes un inconditionnel de la fonction de reconnaissance terminologique dans SDL Studio ?

Vos clients vous envoient des glossaires interminables au format Excel ?

Vous aimeriez éviter la procédure fastidieuse de préparation du fichier .xls avec les colonnes que MultiTerm va pouvoir reconnaître, suivie de la conversion avec MultiTerm Convert, suivie de l’importation de la base .xml dans votre base MT existante (le cas échéant, sinon, il faut commencer par créer une base MT…) ?

Ce billet est pour vous !

Avant tout, je tiens à remercier chaleureusement et publiquement Maxime Halliez, jeune traducteur en stage dans mes bureaux en ce moment. Je dois cette procédure à son sens pratique et à son goût du travail bien fait.

Maxime a déniché un véritable trésor : Glossary Converter. Entièrement compatible avec MultiTerm. Téléchargeable ici (avec un identifiant SDL, que vous avez bien sûr, si vous utilisez Studio).

La procédure est simplissime : glisser-déposer.

Je précise un peu.

Une fois Glossary Converter installé, il suffit de faire glisser votre glossaire Excel (.csv, .xls ou .xslx) sur le raccourci du programme sur le bureau (ou sur la fenêtre du programme si vous l’avez ouvert).

Un certain nombre de champs sont déjà définis par défaut, notamment les champs de langue, Contexte, etc. Lorsque votre glossaire Excel contient une colonne qu’il ne reconnaît pas (dans cet exemple : Date et Commentaires), il vous invite à spécifier comment la considérer :

Cliquez sur « Niveau fiche » à droite pour que la date soit enregistrée au niveau de la fiche, puis sur « Niveau terme » pour que les commentaires soient enregistrés au niveau du terme.

Résultat :

Ensuite, un clic sur OK et, en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire (vraiment !), une base MultiTerm du même nom que votre fichier Excel apparaît dans le même dossier.

Pour vous donner une idée, MultiTerm met plus de temps à s’ouvrir et à charger la base que Glossary Converter à la créer.

Voici ce que donne la base de test que j’ai utilisée :

 

Les champs peuvent être modifiés dans les paramètres.

Et bien sûr, ça fonctionne dans l’autre sens… Imaginons que vous vouliez transmettre une de vos bases MultiTerm à quelqu’un qui n’utilise pas Studio, un simple glisser-déposer permet de créer un fichier Excel.

Astuce personnelle : je me sers de cette fonction pour traquer et éradiquer les doublons, car cela peut se faire de manière automatisée dans Excel, mais apparemment pas (ou alors, je n’ai pas réussi à trouver comment) dans MultiTerm.

Si vous ne connaissiez pas Glossary Converter, j’espère que cette procédure vous sera aussi utile qu’à moi.

Et si cet outil magique fait déjà partie de vos indispensables, je serais heureuse que vous partagiez vos astuces dans les commentaires !

Traducteurs : prévisionnels 2014

Vendredi 27 décembre 2013

Une fois n’est pas coutume, j’ai préparé mes classeurs comptables et prévisionnels avant le 1er janvier. Les voici donc, à votre disposition. Si vous y rencontrez des défauts, n’hésitez pas à me le dire pour que je corrige la version en ligne !

Pour une description de l’outil de planification : cliquez ici ou encore là.

Pour une description du prévisionnel comptable : cliquez ici.

Pour télécharger ces deux fichiers, c’est par ici.

Je vous souhaite une année riche de succès et de bons moments !

Traducteurs : planification et prévisionnel comptable

Jeudi 3 janvier 2013

Une nouvelle année commence, j’espère que vous êtes comme moi, prêts à conquérir le monde en 2013 !

Pour vous y aider et vous faciliter certaines tâches administratives, je viens de mettre en ligne mon outil de planification pour 2013 et une version générique de mon prévisionnel comptable, toujours au format Excel 2007.

Pour une description de l’outil de planification : cliquez ici ou encore là.

Pour une description du prévisionnel comptable : cliquez ici.

Pour télécharger ces deux fichiers, c’est par ici.

Je vous souhaite à tous une année 2013 florissante et prospère !

Google+ et iPhone : désactiver Instant Upload

Dimanche 21 octobre 2012

Aujourd’hui, je ne vous parlerai pas de traduction, mais d’un problème que je ne suis pas mécontente d’avoir résolue seule après de vaines recherches sur Internet.

Si vous possédez un iPhone, vous avez sans doute mis à jour le système d’exploitation récemment, en téléchargeant iO6.

Si vous utilisez l’appli Google+ sur votre téléphone, vous avez certainement été invité à activer Instant Upload à la première ouverture suivant la mise à jour.

Et si, ayant accepté un peu vite comme moi, vous avez été horrifiés de constater que G+ envoyait automatiquement toutes les photos stockées sur votre téléphone sur Internet, vers votre compte Google+, avec un statut privé, certes, mais quand même… Personnellement, je n’aime pas du tout que l’intelligence artificielle imagine savoir mieux que moi ce dont j’ai besoin. En l’occurrence, je n’ai aucune envie que mes photos privées soient stockées sur Internet, même dans un espace sécurisé.

Si, enfin, même après avoir suivi les instructions sobres données par le programme pour désactiver Instant Upload (Paramètres du compte > Instant Upload > Quand Importer > puis glisser le curseur en position « fermée »), vous avez vu que Google+ continuait de télécharger vos photos comme si de rien n’était, et si vous ne savez plus à quel saint vous vouer pour arrêter cette hémorragie, ce billet est pour vous.

Pour désactiver le téléchargement automatique des photos de votre iPhone vers votre compte Google+ sur Internet, voici la procédure : Réglages > Confidentialité > Photos > et là, surprise, vous retrouvez l’icône G+ dans la liste des applications qui ont demandé l’accès à vos photos. Il suffit de fermer ce curseur pour que le pillage cesse.

Éventuellement, si vous êtes aussi paranos que moi, n’oubliez pas d’aller supprimer les photos qui ont été chargées pendant que vous cherchiez désespérément une solution.

Petit bonus : vous ne le savez peut-être pas, mais cette mise à jour intègre aussi une autre option que je trouve assez sournoise. Il s’agit d’un « pistage publicitaire » mis en place par Apple, dont, c’est assez tordu, il faut activer l’interdiction car elle est désactivée par défaut.

Vous trouverez toutes les explications dans cet article.

Non mais sans blague ! Qui est-ce qui commande ici ? À la rigueur, je supporterais que l’aspirateur se mette en route et fasse le ménage sans que je le lui demande. Mais ma tolérance face aux initiatives des machines s’arrête là.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...