Faire appel à un traducteur professionnel

Vous avez de la chance : vous comptez parmi vos employés des collaborateurs compétents, qui connaissent parfaitement vos produits et qui, de surcroît, maîtrisent des langues étrangères.

Tout naturellement, vous envisagez de leur confier la traduction des échanges de courriels avec vos partenaires étrangers, de vos brochures commerciales, de vos documents de travail… soit l’ensemble de vos travaux de traduction.

Vous réaliserez ainsi des économies substantielles sur votre budget communication.

Ce choix n’est peut-être pas le plus judicieux pour votre entreprise

Traduire est un métier à part entière et vous pourriez vous apercevoir à vos dépens qu’un même collaborateur ne peut pas assumer correctement les fonctions de deux postes différents.

Traduire nécessite des compétences très spécifiques, qui vont bien au-delà de la connaissance de plusieurs langues et d’une gamme de produits.

Un traducteur professionnel consacrera tout son temps à vos travaux de traduction. Sa formation et son expérience lui ont conféré une parfaite maîtrise de la langue d’arrivée et de ses conventions d’écriture. C’est ce qui lui permet de vous garantir des documents percutants, exempts de coquilles, aussi clairs, compréhensibles et efficaces que s’ils avaient été initialement rédigés dans cette langue.

Lorsqu’un document est destiné à une publication externe, il est tout à fait crucial, pour votre image de marque, que sa rédaction et son style soient irréprochables

Gardez à l’esprit qu’il est plus naturel pour un traducteur professionnel d’apprendre à connaître de nouveaux produits, en particulier s’il est déjà spécialisé dans votre secteur d’activité, qu’à un collaborateur qui n’est pas rédacteur d’apprendre à élaborer les documents persuasifs censés vous ouvrir de nouveaux marchés. Pour le traducteur, cet apprentissage est inhérent à son métier et à son travail quotidien. Pour un ingénieur ou un assistant trilingue, c’est souvent un exercice complémentaire auquel il n’est pas forcément prédisposé. Traduire lui prendra plus de temps qu’à un professionnel, avec un résultat qui risque malgré tout de manquer sa cible. Et pendant ce temps, la tâche pour laquelle il est réellement compétent (conception de vos produits par exemple) reste en souffrance.

Enfin, employer un collaborateur à une tâche qui n’est pas son cœur de métier peut le frustrer et le démotiver rapidement.

Pour vos travaux de traduction, préservez la productivité de vos collaborateurs et faites appel à un professionnel dont c’est le métier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *